Terebess Asia Online (TAO)
Index

Home

Malcolm de Chazal (1902-1981)
Pomes
Éditions Jean-Jacques Pauvert, 1968


1

Le poids
Ne se
Sent
Fort
Que
Dans
La balance.

2

La logique
Ne s’est
Jamais
Raisonnée.

3

La rivière
Change
De
Déshabillé
Avec
Chaque
Tournant

4

Le matelas
Attendait
L’homme
Pour
Dormir.

5

Les fleurs
Sont
Myopes
Sans
Leurs feuilles.

6

Les odorats
Autour
De la table
Volaient
A chacun
Son appétit.

7

Toutes
Les cavernes
Toussrent
Cet hiver.

8

Tous
Les accidents
Arrivent
Quand
La route
Change
D’idées.

9

La mort
Est
La bonne-bouche
De volupté.

10

La dernire
Sensation
Du pendu
C’est
Qu’on
Lui arrache
Les pieds.

11

L’arc-en-ciel
Est
L’en-tête
Du Verbe.

12

La langue
Est
Ce qui
De notre corps
Nous est
Le plus familier.

13

La bouteille
Est
Tout
En -côtés.

14

La terre
N’a jamais
De
Maux
D’estomac.

15

Le fil
Perd
Son bout
Quand
On le coupe.

16

Tout caillou
Qui tombe
Semble se décoller.

17

Rien
Ne peut
Etre plus ovale
Que le fruit.

18

L’espace
S’enroule
Mais
Ne se
Déroule
Jamais.

19

La caresse
N’a goût
De parfums
Que
Dans les chairs
D’enfants.

20

L’air
A toujours
Raison
Du vent.

21

L’ombre
Est
La valise
De l’espace.

22

Des fleurs
Grises
Causeraient
Un arrachement
De feuilles.

23

Un disque
Tourné
A une vitesse
Infinie
Permettrait
De passer
Le bras
A travers.

24

L’eau
Dans la digue
Avait
Des gestes
D’hippopotame.

25

L’oiseau
Qui
A peur
Se sent
En cage.

26

Le sorcier
Est
A point
Quand
Il s’est
Lui-même
Ensorcelé.

27

Quand
Une roche
Meurt
Elle n’a pas
Besoin
De s’enterrer.

28

Chaque
Oiseau
A la couleur
De son cri.

29

L’eau
Dans le vase
Ne dépasse
Pas
La hauteur
De ses reins.

30

L’œuf
Est
Tout
en mentons.

31

L’air
N’a pas
De
Cartouches
De dynamite.

32

Le corps
Défit
Son dernier
Ourlet.

33

L’or
Est
Le métal
Aux plus larges
Epaules.

34

Elle
Avait
Le sexe
Dans ses yeux
En précipice.

35

La pâquerette
Est
La plus belle
De toutes
Les lingres.

36

Les ossuaires
Sont
Des tombolas.

37

Son regard
Sourceait.

38

L’amer
Ne
Dégobille
Que
Quand
Il
Est
Seul.

39

La bouche
Mangeait
A
Califourchon.

40

Le
Fourre-tout
Est
Le vide
C’est
Le corps
Du désordre.

41

Le bleu
Pâlit
De bonheur
C’était
Le printemps.

42

Le fil
Est
Une ligne
De rupture.

43

La rosée
C’est l’eau
Qui est devenue
Vase.

44

Le feu
Retarde
Ou avance.
La lumire
Est
Toujours
A temps.

45

L’arc-en-ciel
Est
Une montre
Sans remontoir.

46

S’habiller
Pour les femmes
Est
Leur meilleure
Manire
De parler.

47

Les bras
Se meuvent
En tourne-vis.
Le parfait
Marteau
Est
Le pied.

48

Il faisait
Chaud.
La pluie
Laissa
Tomber
Son pantalon.

49

La hanche
Est
Le verbe
De la conversation
Des robes.

50

Tous les animaux
Sourient
Quand
Ils boivent.

51

Si les fleurs
Ne nous
Voyaient
Nous
Ne les verrions
Pas.

52

L’eau
Baissa
Sa jupe
Comme
La rame
Passait.

53

Tout objet
Qui tombe
Se signe.

54

L’horizon
Ne fait
Jamais
Un pas
De trop.

55

La pierre
En bottins
Marchait
Dans
Les bornes
De la route.

56

Les traîtres
Ne se méfient
Jamais
Des tournants.

57

L’espace
A
Pour seule clé
Le regard.

58

La Nature
Ignore
Le déj vu.

59

Par son œil
En souterrain
L’égout
Regardait
La caverne
Et
Ce fut
L’égout
Qui baissa
Les yeux.

60

La table
S’endormit.
La conversation
L’ennuyait.

61

Elle
Avait
Des pas
Sages
Dans
Des pieds
Fous.

62

La bague
Se mit
Le doigt
Dans l’œil.

63

Elle découpait
Ses robes
Dans
Des tissus
D’absence.

64

Le feu
Se lamentait
Que
Le bois
Ne le
Comprenait
Pas.

65

L’eau
N’a
Jamais
Donné
De trou
Total.

66

La
Quantité
Enrichie
Se couvrit
De qualités.

67

Elle
Revint
Avec
Le miel
Et
Laissa
La lune.

68

Elle
Avait
Les yeux
Gourmands
D’elle-même.

69

La mort
Vint
Quand
L’homme
Etait
Absent.

70

Le remords
Se
Suicida.

71

La Terre
N’a
Jamais
Connu
Copernic.

72

La gifle
N’en
Croyait
Pas
Ses bras.

73

Le thé
Se vit
Théire
Dans le ventre
De l’homme.

74

Les
Bourgeois
N’ont
Jamais
Pu
Embourgeoiser
Leur
Pot de chambre.

75

Ses seins
Donnaient
Des
Raisins doux.

76

Le
Visage
Dans
L’effroi
Se
Comportait
Comme
Une main.

77

La
Violence
Pleurait
Sur
Les décombres
De
La tendresse.

78

Le Mort
Fit
Un
Saut
Périlleux
Et
Se vit
Debout
De
L’Autre Côté.

79

Il faisait
Si chaud
Que
Les fleurs
Durent
Se servir
De
Leurs couleurs
Comme éventail.

80

L’horizon
N’a
Jamais
Pu
Faire
Un nœud.

81

La fleur
Connaît
Le vice
Quand
On la met
Sur le dos.

82

Le
Trou d’aiguille
Perdit
Le fil
De ses
Idées.

83

Elle
Avait
L’œil
En
Apostrophe
Dans
Les pantalons
Des hommes.

84

La robe
Eternuait
Dans
Ses volants.

85

Le vin
Prit
Goût
A
Mesure
Qu’on
Le buvait.

86

La nuit
Se
Met
Au lit
Toujours
En présence
De
La lumire.

87

Le
Fer forgé
Balbutiait
Des
Sentiments
Tendres.

88

L’allée
Etait
A l’ancre.
Un homme
Passait.

89

La table
Tournait.
Les femmes
Tout autour
Avaient
La même
Robe.

90

L’abeille
Quittant
Chaque fleur
Sort
Avec
Un geste ivre.

91

L’aiguille
S’épinglait
Tant
Qu’elle
Se cassa.

92

L’eau
N’est jamais
Nue
Quand on la regarde.

93

La rivire
Est
Au décolleté
De son lit.

94

La banane
Amplifiée
Est l’horizon :
Elle est
Dans la vulve
De la rotondité
De la terre.

95

Une poire
A forme de sein
Quand
Elle est mûre.

96

L’haleine
A toujours peur
Qu’on la dévore.

97

Le coq
Retire
Son ratelier
Quand il picore
Et le remet
Dans son cri.

98

Le poisson
Meurt
Quand
Il sent
Son arête
Dans sa gorge.

99

Le vase
Bascula
Et fit voir
Le ventre
De l’eau.

100

L’orage
Est
Le cri
D’agonie
Du feu.

101

La volupté
Est décevante
Parce qu’elle
N’abaisse
Jamais
Totalement
Sa robe.

102

Le baiser
Est le sein
Qui tte.

103

L’arbre
Dénudé
Cesse d’avancer
Et plane.

104

Le boeuf
Se croit
Mouche
Quand
On le pique.

105

Le vent
Tire
Ses ongles
Parmi
Les épines.

106

La maison
D’autrui
Est
Le week-end
Des chiens.

107

Les voluptueuses
Ont
Des jupes
Traînantes.

108

La pluie
Barbouillée
De vent
Alla
Se laver
Les yeux
Dans l’étang.

109

La volupté
De l’escargot
Est
Filiforme.

110

Dans l’éclat
La lumire
Tient
Echoppe.

111

Tous les
Gens
Cruels
Sont
Un peu
Clowns.

112

Le centre
Se vit
A travers
Et
Se découvrit
Cercle.

113

L’auto
Abrutie
Par les cris
Des voyageurs
Fit
Une embardée.

114

La route
Usée
Ne sentit
Plus
Sa fatigue.

115

Le charbon
Flambant
Eut
La mémoire
De ses origines.

116

Ses branches
Voyageaient
En
Sac postal.

117

Les premiers dessins
Donnrent
Aux hommes
Le visage de leurs
Idées.

118

Le trottoir
S’arrêtait
A chaque
Homme
Qui passait
Pour voir
La rue.

119

La main
Se faisait
Nid
Pour attraper
L’oiseau.

120

Le diamant
Ne s’attendrit
Que
Quand
On le sme
Parmi les perles.

121

Nul fruit
N’a
De l’embonpoint.

122

La route
Est
La seule chose
Qui
Ne perd
Pas
Son temps.

123

La seule chose
Qui ne connaisse
Pas
Son épaisseur
Est l’air.

124

Pour l’espace
Toutes les places
Sont
De premire rangée.

125

Le trou d’ombre
Ancrait
La bateau lunaire.

126

La rivire
De diamants
N’a pas de lit.

127

De grands yeux
Peuvent
Se permettrent
Toutes les bouches.

128

Les fesses
N’ont
Aucune
Imagination.

129

L’oiseau de paradis
Ayant reconnu
La beauté
De son plumage
Perdit
Son bonheur.

130

Ses épaules
Couraient
Dans
L’allée
De ses jambes.

131

« Reviens
Et repars »
Dit l’espace
Au temps,
« Je serais
Toujours l

132

Elle emporta
La valise
De ses hanches
En vue
De sa lune
De miel.

133

La montre
Est
Le temps
Disloqué.

134

Le vide
N’aura
Jamais
Fini
De tomber.

135

Tout
Ce qui bouge
Est
A l’ancre
De l’espace.

136

Si la lumire
Dépassait
Sa vitesse
Elle se résumerait
A la nuit.

137

L’os
Qui mange
Sa moelle
Est
La vrille.

138

Le fruit est
Mâle
Sur le plat,
Et femelle sur l’arbre.

139

Tout fleuve entrant dans la mer
Se comporte en source.

140

Le ruban vit le jour
Quand la femme déroula
Son premier geste.

141

L’éventail manié
Par la main vulgaire
Se tordait de rire.

142

La couleur a des phrases
Mais point d’alphabet.

143

Son plus beau désordre
Etait ses cuisses.

144

Les ustensiles qu’on lavait
Tenaient une conversation.

145

La pierre devient sourde
Quand on la frappe.

146

Le rouge
Dans la robe trop serrée
Perdit du poids.

147

L’ombre
Est
Le poids
Du temps.

148

La voix s’enroule
Quand
On regarde
L’oreille.

149

Le noir
Porte son deuil
En rose.

150

La pire chaîne
Est
L’espérance.

151

Dans les tableaux
Cubistes
La lumire
Joue
Au loto.

152

L’or
Est avare
Quand
On en fait
Un bijou.

153

La chose
Qui serait
Parfaitement
Vierge
N’aurait
Pas de forme.

154

Elle fit
De son corps
Un temple
Et y mit
L’homme
En religion.

155

La montagne
Remonta
Vers son pic
Quand
Elle entendit
Le coup de canon.

156

Elle avait
Les nerfs
A
Fleur de robe.

157

Les traits de l’homme
Furent son premier
Vocabulaire.

158

Le vice
Est le plus
Obéissant
De nos
Instincts.

159

Elle retrouvait
Un visage
Vierge
A chaque
Mensonge.

160

Le zéro
Est celui
Qui est
Coupable
De ce qu’il
N’a pas.

161

L’ardoise
S’étant écrite
S’en alla
A l’école.

162

Les hommes
Hélas
Ne veulent pas
Le bonheur
Mais
Leur bonheur.

163

Le souterrain
Perdit
Souffle
Quand il vint
A l’air libre.

164

L’homme s’était quitté
Sa maison
Pour lui
Fut un tombeau.

165

Le plomb
Ne sentit
Son poids
Que quand
On le lança
En l’air.

166

L’arc-en-ciel
Est une idée
Enrubannée.

167

Le miroir
C’est le temps
Amnésique.

168

Court et long
Se recoupent
Dans le pointu.

169

Les oiseaux
Saisis d’effroi
Dans leur vol
Ont l’air
De nager.

170

L’hiver n’a froid
Qu’a l’approche
Du printemps.

171

Rien n’est plus mou
Que le dur
Qui finalement
Cde.

172

Le clairon
Est le coq
Qui a dépassé
Son cri.

173

La rivire coule
Plus lentement
Que la rive.

174

L’épaule
Est
Le plus beau
Portail.

175

La bombe atomique
Avait pris
Pour cible
Le silence.

176

La putain ne savait plus
Ou se décolleter.

177

La cire retrouva
Sa forme
Quand
On la chauffa.

178

Les feuilles
Dans le bouquet
Sont
Autant de doigts
Tendus
Vers la fleur.

179

La Terre
Etait toute
Etonnée
De la vitesse
De la tortue.

180

La lumire
Mit la main
Dans le sac du soir
Et en tira
Une étoile.

181

L’électricité
Est hystérique
Et le néon
Est sec de coeur.

182

L’homme qui n’accolerait
A une image
Aucune idée
Connaîtrait
L’esprit pur.






Sens magique
éditions lachenal & ritter

Sens magique est fait de sept cent cinquante-cinq courts aphorismes, lumineux comme des éclairs et mélangeant, chaque fois avec une réussite incomparable, le caractre apparemment facétieux de l'image la profondeur de pensée la plus vertigineuse. De ce livre de pure volupté poétique, que l'on peut lire et relire sans cesse avec un même bonheur, on pourrait dire qu'il illustre parfaitement ce que Malcolm de Chazal écrivit un jour Jean Paulhan : "Je capte le vivant mais sans avoir aller aux choses, car Je fais la vie venir moi en me l'intégrant en esprit - et une fois la chose obtenue, je fais la vie se penser en moi, au lieu de moi-même penser la vie... "

CCVII.

Le plus bel éventail
Est la bouche :
Elle s’ouvre
Par le milieu.

CCVIII.

Le bleu
A toujours
Une idée
Derrire la tête.

CCIX.

Mouchez le jaune
Et il devient
Blanc.

CCX.

L’eau de mer
Retire toujours
Son pantalon
Pour sauter
Le récif.

CCXI.

L’eau
Eut peur
De se mouiller
Et devint
Brouillard.

CCXII.

Si l’humanité
Faisait
L’amour en commun
Cesserait
A jamais
Le sens du rire

CCXIII.

Le blanc
N’est jamais
Blême.

CCXIV.

Le noir
Est la lumiere
Trouée.

CCXV.

La lumire
Se lace
Les souliers
Dans les herbages.

CCVI.

Seul le jaune
Est temps.

CCVII.

Jamais l’eau
Ne pourra atteindre
Le feu.
— ? ! ? ! ! ?
S’éteindrait le soleil.

CCVIII.

« Elle l’aima
Tant
Qu’un jour
Elle se crut
Devenue
Son mari. »
— Qu’advint-il ?
— L’homme devint fou.

CCXX.

L’arc-en-ciel ?
Le collier
Qui cherche
Son cou.

CCXXI.

Le diamant
Est l’éternel noyé
O la taille
Fait la respiration
Artificielle.

CCXXII.

Jésus toucha
Les yeux de l’aveugle
Et l’aveugle vit.
L’aveugle regarda ensuite
Ses propres mains d’aveugle
Et il vit
Que ses mains
Étaient
De lumire.

CCXXIII.

Toutes les fesses
Échappent
A droite et gauche.

CCXXIV.

Le trou dans le trou
C’est le plein.

CCXXV.

Elle vint
Et se donna.
Puis partit
En s’oubliant
Sur le lit.
L’homme
Ds lors
L’eut dans la peau.

CCXXVI.

Les animaux
De l’arche
Étaient les sentiments
De Noë.

CCXXVII.

Le jaune mastic
Constipe.

CCXXVIII.

La lumire
N’est véritablement
Nue
Qu’au bord de l’eau.

CCXXIX.

Le blanc d’œuf
Dit au jaune d’œuf
«Tu es mes antipodes»

CCXXX.

La quadrature du cercle
C’est l’œil
Au sein du regard.

CCXXXI.

Ève
Porta son sexe
Sur sa bouche.
Vint
La pudeur.

CCXXXII.

Le miroir
N’a pas
de mémoire.

CCXXXIII.

Le vieux rose
Est
Un corps
Sans âge.

CCXXXIV.

Une aiguille
Qui pique
Une autre
Tel est l’éclis
Du diamant.

CCXXXV.

Toute racine
Au-dessus
Du sol
Trotte
Comme un oiseau.

CCXXXVI,

Elle brûle
D’ennui.
Qui est-elle ?
Le gris
En soie grge.

CCXXXVII.

Le vert
Est la couleur
Qui sustend
Le mieux.
Et le bleu
Fait parasol.

CCXXXVIII.

Les couleurs
N’ont pas
De métis.

CCXXXIX.

Le mauve
Pleure
Des larmes d’argent
Et rit
Des sourires d’or

CCXL.

L’espace
Perdit
Sa poche
Et la retrouva
Dans une graine.

CCXLII.

La nuit
N’a pas de dortoir
Elle couche partout.

CCXLIII.

L’eau
A
Pour pantalon
L’écume.

CCXLIV.

La machine
Fatiguée
Ronfla.
Le temps
Dormait
Dans son sein.

CCXLVI.

Les graines
Dans la grappe
Jouent
Un jeu de golf
Sans trou.

CCXLVII.

La lumire
s’effeuille
Quand
Tombent
Les pétales
De l’automne.

CCXLVIII.

Tous les bruits
Amers
Sentent
La vague.

CCXLIX.

Nul parfum
N’est vierge.

CCL.

Croire
Est la fatigue
Des dévots.

CCLI.

L’huile
Ne laisse
Si bien glisser
Que parce qu’elle
Se freine.

CCLV.

L’araignée
Meurt
Lorsqu’elle
Se voit
Mouche.

CCLVII.

Si la mre
Avait des tetons
Pointus
L’enfant plus tard
N’aurait pas tété
Son pouce.

CCLVIII.

Le lilas
Est le rose
Qui rêve.

CCLX.

Les joues
Se cherchent
Une joue
Dans le sourire.

CCLXII.

Tous les mots
Sont des piges
A mouches.
L’araignée
C’est l’idée.

CCLXIII.

La banque
Est une police
A froid.

CCLXIV.

Ne force
Pas
Le feu
Il devient froid.

CCLXVI.

Elle loucha tant
Qu’elle se faussa
La hanche.

CCLXVII.

L’herbe enrhumée
Dit l’air :
« Passe-moi
Ton mouchoir
Ma mie ! »